EN
FR
CONTACT
LIENS
ÉQUIPE
FORMATIONS
SUIVI
ARTICLES
ACCUEIL
EN
FR
ACCUEIL » ARTICLES » STRESS

Comment gérer son stress face au coronavirus ?

Par Usha Parent, psychanalyste et coach.
Face à ce virus, nous sommes susceptibles de développer trop de stress, voire de l’angoisse allant même jusqu’à des crises d’angoisse, de panique pour certains, alors comment y faire face de façon à ce que cela ne vienne pas nous affaiblir dans une période où nous avons besoin de toutes nos capacités et d’un système immunitaire fort.
Angoisse du coronavirus

Comment éviter donc d’aggraver ce stress et retrouver du bien-être?

1. Éviter de se projeter

Face au flux d’informations diffusées par les médias et les réseaux sociaux en boucle, il est difficile de ne pas tomber dans la projection de scénarios catastrophes. En effet, l’angoisse naît dans notre tête à cause des représentations que nous nous faisons, il est préférable donc d’éviter de se projeter dans de tels scénarios et se souvenir plutôt de tous les cas de guérisons. 

2. Se protéger

Il est nécessaire de se protéger des peurs véhiculées par son entourage professionnel, familial ou amical, par exemple en prenant un peu de recul si les conversations tournent en boucle autour du sujet, en évitant de propager des rumeurs, en mettant en avant les choses positives développées dans ce contexte ainsi que les capacités de l’être humain à faire face à une telle crise (élan de solidarité, générosité, courage exacerbé etc.).

3. Augmenter ses connaissances

Augmenter ses connaissances sur le sujet pour pouvoir déjouer les « fakes news » ainsi que les fausses croyances qui sont des évaluations erronées de la réalité, souvent empreintes également de peurs subjectives.

4. Rester informé

Rester informé est important, se tenir au courant des nouvelles mesures prises par le gouvernement est en effet obligatoire pour la survie de chacun, mais écouter en boucle les news ou les lire que ce soit via les réseaux sociaux ou autre, à forte dose devient anxiogène et amenuise notre système immunitaire en créant diverses peurs.

5. Poser ses limites

Pouvoir poser ses limites dans le cadre du travail, permettra également de se protéger et de s’aménager un environnement rassurant et sécurisant, par exemple si on est déjà inquiet à l’idée de devoir venir travailler et côtoyer les usagers ainsi que ses collègues, dire ses limites et voir avec le coordinateur si on peut éviter d’exercer des postes où il y a une trop grande proximité pourrait être une solution.

6. Se relaxer

Si à un moment donné, le stress devient trop intense ou l’angoisse se transformant en crise, recourir à un exercice de relaxation de quelques minutes peut être utile, s’asseoir, se concentrer sur son inspiration, expiration durant quelques minutes, prendre également un verre d’eau nous ramènera doucement à la réalité, la peur pouvant être mobilisée par notre capacité de penser.

7. Évacuer les tensions

Il y a également beaucoup de tension nerveuse, faire de l’exercice, recourir à la marche ou courir permettront de l’évacuer, faire du sport développera notre contrôle sur notre corps, notre endurance, toutes des actions qui participeront à valoriser notre image de nous, augmenter notre confiance en nous et contribuer ainsi à développer un mental fort.

8. Faire appel à une personne de confiance

L’entourage familial, amical et professionnel n’est pas toujours disposé à pouvoir entendre nos craintes, nos peurs; les personnes de confiance au sein de l’institution sont là pour les entendre en toute bienveillance et sans jugement. 
LIEUX DE CONSULTATION
1200 Woluwe-St-Lambert
1160 Auderghem
1180 Uccle
1050 Ixelles
1970 Wezembeek-Oppem
1780 Wemmel
5002 Namur
Contact
CATP
3 Place de l'Alma, bte 4, 1200 Bruxelles

+32 496 64 57 80 
Copyright © 2015-2020 - Tous droits réservés - www.catp.be
Template réalisé par Sensode